Egalité des chances

LGBTI+

Les membres et sympathisants de la communauté LGBTI+ sont présents dans tous les secteurs et dans tous les syndicats du monde. Selon des études, il y aurait au moins un million de membres de la communauté LGBTI+ au sein d'UNI Global Union, mais ce chiffre pourrait être encore plus élevé.

Les travailleurs ayant une orientation sexuelle ou une identité de genre différente sont particulièrement vulnérables à la violence, au harcèlement, à la discrimination, à l’exclusion, à la stigmatisation et aux préjugés sur le lieu de travail. La plupart des travailleurs LGBTI+ choisissent de cacher leur orientation sexuelle sur le lieu de travail pour éviter la discrimination, mais cela a souvent des conséquences négatives sur leur productivité et leur progression de carrière. En fin de compte, les personnes LGBTI+ sont partout et si on permet l'homophobie, la transphobie ou la biphobie, cela crée des divisions et des problèmes qui auront à leur tour un effet sur nos syndicats.

A UNI Global Union, nous croyons fermement que tous les travailleurs doivent être protégés contre la discrimination et que la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ne diffère pas des autres types de discrimination.

L'oppression exercée sur tous les travailleurs, y compris ceux qui ont une orientation sexuelle ou une identité de genre différente, est une violation des droits humains et une préoccupation centrale dans la lutte d'UNI Global Union pour l'égalité.

UNI Global Union lutte pour ses membres de la communauté LGBTI+ et d'autres groupes marginalisés et considère qu'un lieu de travail plus diversifié crée des sociétés plus fortes et plus égalitaires.

Personnes en situation de handicap

Les personnes en situation de handicap représentent 15 % de la population mondiale. Lorsque nous parlons de handicap, nous faisons référence aux obstacles qui entravent la pleine participation à la société. Le handicap peut être physique, mental, sensoriel ou intellectuel, et peut être congénital ou apparaître plus tard dans la vie, ou à la suite d'un accident ou d'une maladie. Les obstacles peuvent être d'ordre comportemental ou environnemental, et sont souvent le fruit d'une construction sociale.

Le handicap ne concerne pas seulement l'individu, il est également présent dans les facteurs sociaux qui l'exacerbent et nous avons tous un rôle à jouer pour les faire évoluer.

Dans de nombreuses parties du monde et dans de nombreux contextes, le handicap est souvent compris comme une "incapacité à travailler". Mais en réalité, les personnes en situation de handicap ont montré qu'elles pouvaient travailler de manière productive dans tous les secteurs et contextes.

En tant que syndicats, nous avons la possibilité de promouvoir et de développer des alliances qui contribuent à atteindre l'objectif du travail décent ; ainsi que de développer des stratégies et des actions de sensibilisation à la nécessité d'inclure les personnes handicapées sur le lieu de travail.

Racisme et xénophobie

Des millions de travailleurs dans le monde subissent des discriminations en raison de leur race, de leur couleur, de leur nationalité ou de leur origine ethnique. La mondialisation a provoqué une augmentation spectaculaire du nombre de travailleurs migrants et malheureusement, cela les rend particulièrement vulnérables. L’OIT estime qu’en 2010, il y avait 214 millions de migrants dans le monde dont seulement 105 millions avaient un travail. Cette augmentation de la migration a engendré une plus grande diversité raciale et ethnique dans la société et sur le lieu de travail et a donc accru les tensions raciales.

Le racisme et la xénophobie menacent la stabilité sociale et entravent le fonctionnement de l’économie; ils empoisonnent la solidarité en créant des divisions entre les membres, sur le lieu de travail et dans la société. Par contre, la lutte contre le racisme et la xénophobie offre une occasion unique de recruter pour faire participer un plus grand nombre de membres dans le monde entier.

Endiguer le racisme et la xénophobie nécessite un soutien constant à tous les niveaux, individuel, national et international. C’est pourquoi UNI Global Union s’engage à éradiquer l’inégalité entre ses membres fondée sur les différences de race, de religion, de couleur, de nationalité ou d’origine ethnique.