Le programme de mentorat d'UNI renforce l'autonomie des femmes dans le mouvement syndical d'Afrique australe

22.09.22

Le programme de mentorat d'UNI renforce l'autonomie des femmes dans le mouvement syndical d'Afrique australe

Le mois dernier à Johannesburg, UNI Global Union Equal Opportunities a approfondi son travail de formation de femmes dirigeantes en Afrique australe en organisant un atelier de son programme de mentorat. L'atelier, organisé avec le soutien de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, fait partie du programme de mentorat d'UNI pour l'Afrique australe - l'un des trois en cours dans la région, qui bénéficie aux participants de 15 pays de la région.

Des participants des syndicats sud-africains SASBO et SACCAWU ont participé à cet atelier de deux jours, les 22 et 23 août, afin de partager les meilleures pratiques et de mettre en évidence le travail qu'ils ont accompli pour soutenir l'égalité des sexes au travail.

"Les questions de genre sont une priorité pour les syndicats. Elles doivent être incluses dans les négociations et les conventions collectives, et être au cœur de notre travail. Ce n'est qu'à ce moment-là que nous pourrons atteindre l'égalité", a déclaré Patricia Nyman, présidente mondiale d'UNI Femmes et présidente de UNI Africa Femmes .

"Ce programme donne du pouvoir aux femmes", a déclaré Veronica Fernandez Mendez, responsable d'UNI Egalité des chances. Non seulement il fournit aux femmes les compétences et les outils nécessaires pour réussir dans le travail syndical, mais il leur donne aussi la confiance en soi nécessaire pour surmonter le "syndrome de l'imposteur" qui empêche parfois les femmes d'accéder à des postes de décision."

"Sans les gens qui croient en moi, je n'aurais jamais été capable de surmonter mes propres insécurités et de réussir mes objectifs", a ajouté Lebogang Selepe de SASBO.

Avec la création de nouveaux tandems de mentors et de mentorés, les femmes dans les syndicats à travers l'Afrique du Sud construisent des réseaux de soutien pour renforcer non seulement leur présence dans les syndicats, mais aussi pour s'assurer que les questions de genre sont adéquatement incluses dans le travail des syndicats, depuis les discussions et les négociations, jusqu'aux politiques sur le lieu de travail et aux conventions collectives.

Ce programme mondial, lancé il y a près de dix ans, vise à élever le niveau des femmes dans le mouvement syndical à travers le monde, en les aidant à acquérir les compétences nécessaires pour réussir à des postes de décision au sein du mouvement syndical.