x Aidez-nous à mettre fin aux conditions de travail éprouvantes d'Amazon en Inde !

Le syndicat kenyan du commerce progresse fortement dans le recrutement de nouveaux membres

12.06.24

Le syndicat kenyan du commerce progresse fortement dans le recrutement de nouveaux membres

UNI Global L'affilié du syndicat, le Kenya Union of Commercial, Food and Allied Workers (KUCFAW), a organisé plus de 500 nouveaux membres en seulement six jours en mai, dont 370 travailleurs du supermarché Carrefour et 156 nouveaux membres du détaillant kenyan, Healthy U 2000.

L'équipe de 11 organisateurs et de deux coordinateurs a tenu une série de réunions d'organisation avec des travailleurs du commerce de détail dans la capitale Nairobi, ainsi qu'à Mombasa et à Kisumu, dans le cadre de la campagne éclair.

KUCFAW fait partie d'un projet à long terme UNI Africa visant à améliorer les conditions de travail, à autonomiser les femmes et à créer des lieux de travail sûrs dans les secteurs du commerce, de l'ICTS, de la finance et de la sécurité privée au Ghana, au Kenya et au Mozambique, avec le soutien de l'organisation finlandaise de soutien à la solidarité, SASK, ainsi que des affiliés finlandais d'UNI, PAM et Pro.

"Ce succès ne s'est pas produit du jour au lendemain et est dû au renforcement des compétences de nos organisateurs qui ont consacré des heures et des heures de travail sur le terrain pour cartographier les magasins dans tout le pays, écouter les revendications des travailleurs et produire du matériel pour mener des campagnes de syndicalisation", a déclaré Boniface Kavuvi, secrétaire général de la KUCFAW. "Nous aurions pu recruter davantage de membres, mais de nombreux travailleurs n'ont pas pu assister aux réunions de recrutement en raison des pluies torrentielles et des inondations de la semaine, ce qui souligne l'impact du changement climatique sur les travailleurs et les syndicats.

La KUCFAW a maintenant organisé 540 membres chez Carrefour sur un total possible de 1 800, et prévoit de recruter d'autres travailleurs dans les semaines à venir afin de franchir le seuil de 50 % + 1 nécessaire à la reconnaissance de l'entreprise.

"Le projet UNI-SASK a vraiment aidé le syndicat en termes de soutien technique. Nous avons changé de stratégie et pouvons désormais organiser des réunions plus importantes avec les travailleurs, où ils peuvent s'informer sur le syndicat et s'inscrire immédiatement", a déclaré Caleb Nyamwaro, secrétaire de section et coordinateur du projet UNI-SASK.

Organisateurs de KUCFAW

Grâce à ce projet, le syndicat a pu entrer en contact avec les travailleurs d'un nouvel employeur, Healthy U 2000, un détaillant de produits de santé qui compte une vingtaine de magasins, souvent situés dans les mêmes centres commerciaux que ceux de Carrefour.

"Nos organisateurs sont désormais mieux équipés pour savoir comment impliquer les travailleurs en vue de les faire adhérer au syndicat. Nous avons donc progressé en termes de densité et de renforcement des capacités", ajoute Caleb. "Nous avons également pu former les travailleurs à la négociation collective sur les questions de genre et de droits parentaux, ainsi qu'à la gestion des problèmes sur le lieu de travail.

L'accord mondial d'UNI avec la multinationale française de la distribution, Carrefour, qui couvre également les franchises de l'entreprise au Kenya, a été d'une aide inestimable pour la syndicalisation des travailleurs, déclare Caleb:

"L'accord-cadre mondial m'a beaucoup aidé, car je peux le lire aux directeurs de Carrefour pour qu'ils autorisent les travailleurs à assister aux réunions de syndicalisation. Les travailleurs comprennent également que Carrefour a pris un engagement mondial qui leur permet de s'engager avec le syndicat et d'exercer leur droit à la liberté d'association, quel que soit l'endroit où ils ouvrent leur magasin."

Le syndicat a désormais l'intention d'organiser des élections de délégués syndicaux chez Carrefour et Healthy U 2000 avec une participation égale des femmes, afin que les politiques d'égalité des sexes soient promues et incluses dans les négociations collectives.

Lilian, caissière à Chandarana et déléguée syndicale de la KUCFAW

Lilian, caissière de 27 ans et déléguée syndicale de la KUCFAW au supermarché Chandarana, a participé à trois ateliers sur l'organisation, la négociation collective et l'égalité des sexes dans le cadre du projet UNI-SASK.

"Je suis une championne de l'organisation et c'est grâce à la formation que j'ai reçue à la KUCFAW. Les ateliers m'ont permis de devenir une meilleure déléguée syndicale et d'être réélue", a déclaré Lilian. "Je suis maintenant impatiente de négocier la nouvelle CBA [convention collective]. Lorsque je vois la convention collective, je constate que toutes les signatures sont celles d'hommes, mais cette année, je veux être l'une des deux, voire des trois femmes présentes à la table des négociations. Nous avons besoin d'une convention collective plus équilibrée, qui inclue les questions importantes pour les femmes. Et nous ne pouvons y parvenir que si nous avons une plus grande représentation des femmes.

Au cours de l'année écoulée, la KUCFAW a conclu sept nouvelles conventions collectives qui ont permis d'améliorer les conditions de travail des travailleurs, notamment par des augmentations de salaire, des mécanismes disciplinaires formels et équitables et de meilleures dispositions en matière de santé et de sécurité, entre autres.

UNI Africa Le secrétaire régional, Keith Jacobs, a déclaré :

"C'est fantastique de voir que notre projet avec SASK a un tel impact sur le terrain au Kenya. Il est également gratifiant de voir comment notre accord mondial avec Carrefour est utilisé pour soutenir les droits des travailleurs et renforcer le pouvoir des syndicats. En fin de compte, ces efforts vont faire une grande différence dans la vie quotidienne des travailleurs en termes de meilleurs salaires, de lieux de travail plus sûrs et d'égalité des sexes."

 

 

Commerce

Kenya

UNI Africa