x Aidez-nous à mettre fin aux conditions de travail éprouvantes d'Amazon en Inde !

UNI aux côtés des travailleurs d'Amazon en grève en Espagne et au Royaume-Uni

18.04.23

UNI aux côtés des travailleurs d'Amazon en grève en Espagne et au Royaume-Uni

Les travailleurs d'Amazon au Royaume-Uni et en Espagne en ont assez - assez des salaires trop bas et des traitements irrespectueux. C'est pourquoi les travailleurs de Coventry et de Séville sont en grève cette semaine.

Au Royaume-Uni, les membres du syndicat GMB, affilié à UNI, sont entrés le 18 avril dans leur onzième jour de grève sur le site de Coventry, dans le cadre du conflit qui les oppose au géant de la distribution. 

Les travailleurs y font campagne pour obtenir 15 livres sterling de l'heure, contre 11 livres actuellement, après qu'Amazon leur a proposé moins de 50 pence.  

Le GMB a annoncé que plus de 600 travailleurs d'Amazon à Coventry ont rejoint le syndicat alors que des scrutins de grève ont lieu dans cinq autres dépôts d'Amazon. 

Amanda Gearing, organisatrice principale du GMB, a déclaré 

"Aujourd'hui est un jour historique dans une campagne historique. 

"Amazon a déclaré que cela n'arriverait jamais et que seul un petit nombre de personnes se joindrait à l'action syndicale pour protester contre leur augmentation de salaire de quelques centimes. 

"Aujourd'hui, le syndicat GMB compte 600 membres sur le site de Coventry, et d'autres le rejoignent chaque jour. 

"Le moral sur le piquet de grève est au beau fixe et ces travailleurs n'abandonneront pas tant qu'ils n'auront pas obtenu la justice salariale qu'ils méritent". 

Les travailleurs prévoient une nouvelle série de grèves à l'usine de Coventry du 21 au 23 avril. 

En Espagne, les affiliés d'UNI, CC.OO et UGT, ont lancé une grève à 23 heures le dimanche 16 avril. Les syndicats ont déclaré que les travailleurs de Séville débrayaient en raison "d'horaires excessifs, d'une surcharge de travail qui entraîne des blessures non reconnues par les services médicaux de l'entreprise - qui ne reconnaissent jamais quand les travailleurs se blessent sur leur lieu de travail".

De plus, Amazon "a décidé unilatéralement de modifier la grille de rémunération pour le travail du dimanche et des jours fériés, un manque de négociation de la part de l'entreprise qui se reflète également dans les primes pour les catégories professionnelles ou pour la dangerosité des emplois".

"Le refus de l'entreprise de verser un salaire digne est insultant. Les travailleurs se trouvaient dans les centres de traitement au plus fort de la pandémie et, chaque jour, ils sont soumis à des contraintes physiques et mentales en raison des exigences incessantes d'Amazon", a déclaré Christy Hoffman, secrétaire générale du syndicat UNI Global . "Nous sommes aux côtés de ces travailleurs qui font grève pour obtenir le salaire et la reconnaissance qu'ils méritent. 

Commerce

Alliance syndicale mondiale UNI Amazon

UNI Europa