Cet article n'est actuellement pas disponible dans la langue de votre choix. Pour revenir à cette langue, cliquez ci-dessous.

La directive sur le devoir de diligence des entreprises en matière de développement durable : UNI Global L'Union appelle les gouvernements à ne pas revenir sur leurs engagements en matière de droits de l'homme

06.02.24

La directive sur le devoir de diligence des entreprises en matière de développement durable : UNI Global L'Union appelle les gouvernements à ne pas revenir sur leurs engagements en matière de droits de l'homme

À l'approche du vote sur la directive européenne relative au devoir de diligence des entreprises en matière de développement durable, UNI Global Union appelle les gouvernements à soutenir cette législation, qui est essentielle pour intégrer les droits de l'homme dans les opérations et les chaînes de valeur des entreprises, ainsi que dans nos économies.

La Secrétaire générale d'UNI, Christy Hoffman a déclaré :

"Alors que les droits des travailleurs sont en crise dans le monde entier, nous appelons les gouvernements européens à soutenir pleinement la directive sur le devoir de diligence des entreprises en matière de développement durable. directive sur le devoir de diligence des entreprises en matière de développement durable. Cette législation n'est pas seulement essentielle pour l'Europe ; elle est cruciale pour les droits des travailleurs et la protection de l'environnement dans le monde entier. Ce n'est pas le moment de revenir sur ces engagements".

Les affiliés d'UNI à travers le continent - y compris PAM en Finlande et ver.di en Allemagne - font pression sur leurs représentants pour qu'ils soutiennent le projet de loi. UNI Europa a également diffusé un appel aux affiliés pour qu'ils fassent pression sur leurs gouvernements nationaux afin qu'ils soutiennent la CDD.

Concernant la position hésitante du gouvernement finlandais, la présidente de l'APM, Annika Rönni-Sällinen, a déclaré Annika Rönni-Sällinen, présidente de l'APM : "Il est difficile de comprendre pourquoi le gouvernement est prêt à jeter à la poubelle des années de travail dans la préparation de la directive sur la responsabilité des entreprises. Avec son aide, nous créons un environnement de concurrence équitable dans lequel les entreprises peuvent agir de manière responsable et durable."

Malgré l'accord conclu dans l'ensemble de l'UE à la fin de l'année 2023, L'Allemagne a annoncé aujourd'hui qu'elle s'abstiendrait. a annoncé aujourd'hui qu'elle s'abstiendrait, suite au veto de dernière minute du partenaire de coalition junior du gouvernement, le parti libéral FDP. Cette annonce pourrait amener d'autres pays à reconsidérer leur position.

L'adoption de la CDDDC est aujourd'hui compromise en raison des manœuvres politiques des États membres de l'UE pour voter l'accord qu'ils ont négocié de longue date. Cela va à l'encontre des syndicats - et des employeurs - qui attendent et préparent depuis longtemps la mise en œuvre de la CDD afin de répondre à la crise urgente des droits des travailleurs dans le monde.

L'élan visant à placer la barre plus haut en ce qui concerne la responsabilité des entreprises en matière de droits de l'homme ne doit pas faiblir.

Pour en savoir plus sur la position d'UNI sur la CDDM ici.